Le renouveau des chemins de Compostelle, avec Sébastien Rayssac

Partagez l'article

Cultures・Sociétés

Le renouveau des chemins de Compostelle, avec Sébastien Rayssac

soiree diapo rayssac
© S. Rayssac

Marchez sur le sentier de Saint Jacques pour observer les nouvelles pratiques de pèlerinage, plus personnelles et répétitives. Et observez comment ces chemins centenaires contribuent au dynamisme des territoires traversés.

Cet article fait partie du dossier

La Nuit européenne des chercheur·e·s

Lire le dossier

 

 

Par Lucas Cousinet et Hélène Pierre, de l’équipe Exploreur.

 

Dans la série Soirée Diapos, des chercheurs nous invitent au voyage à travers le récit de missions scientifiques en France et à l’étranger illustré par des photographies prises sur le terrain. Pour cette première édition réalisée dans le cadre de La Nuit européenne des Chercheur·e·s 2021 d'Albi-Toulouse, découvrez les canards nomades du Sud Vietnam, grimpez dans les montagnes haïtiennes pour y rencontrer des agriculteurs locaux, naviguez en haute mer pour percer les secrets de la formation des vagues et marchez sur le sentier de Saint-Jacques de Compostelle pour observer ses nouvelles pratiques du pèlerinage.

 

La soirée diapo de Sébastien Rayssac
Sébastien Rayssac est enseignant-chercheur à l’Université Toulouse - Jean Jaurès au Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires- LISST (CNRS, UT2, EHESS, ENSFEA) © S. Rayssac

Sébastien Rayssac, accompagné de Patricia Panegos et David Lagarde, étudie la revitalisation des chemins de pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle à travers deux regards. Le premier se pose sur les lieux autour desquels s’organisent ces circulations : les auberges, les commerces spécialisés pour les marcheurs, les agences de tourisme, etc. qui dynamisent les territoires traversés. Le second porte sur l’étude des circuits des pèlerins-cheminants. Chacune et chacun construit son propre sentier de Saint-Jacques, en fonction de son profil, de ses contraintes personnelles et de ses pratiques sportives et culturelles. 

Ces recherches s’inscrivent dans le programme GeoCompostelle qui vise à mieux saisir les évolutions récentes des pratiques touristiques observées sur les chemins de Saint-Jacques, ainsi que leurs impacts sur les territoires traversés.