Xiaoqi Xu : le futur de la sécurité aérienne passera par l’IA

Partagez l'article

Maths・Ingénierie

Xiaoqi Xu : le futur de la sécurité aérienne passera par l’IA

Xiaoqi Xu
© Studio Hipolito

Xiaoqi Xu, doctorante à l'Institut d'intelligence artificielle de Toulouse (ANITI), cherche à mesurer la charge mentale et le niveau de stress des pilotes. Elle traite les données des interfaces cerveau-machine destinées à la sécurité aérienne. Elle nous propose de découvrir un domaine dynamique et en plein essor.  

Cet article fait partie du dossier

La Nuit européenne des chercheur·e·s : place à l'imprévu !

Lire le dossier

 

Dans la série L'interview ON-OFF, des chercheurs de toutes les disciplines ont 5 minutes pour présenter leurs travaux (ON) et dévoiler quelques traits de leur personnalité (OFF). Pour cette deuxième saison, la série a mobilisé trois chercheurs de l'académie de Toulouse dans le cadre de l'événement La Nuit européenne des Chercheur·e·s 2021 Albi-Toulouse. Propos recueillis par Hélène Pierre et Cécile Sabathier. Production : UFTMiP. Réalisation et montage : studio Hipolito. Vidéo tournée au Quai des savoirs de Toulouse, juin 2021. 

 

Par Lucas Cousinet, Cécile Sabathier et Hélène Pierre, de l’équipe Exploreur

 

Xiaoqi Xu est doctorante ANITI à l'ISAE-SUPAERO, membre de la chaire "Technologies neuro-adaptatives pour le couplage humain-intelligence artificielle" de l'Institut interdisciplinaire d'intelligence artificielle de Toulouse (ANITI). 

 

Morceaux choisis

Côté ON

Comment fait-on varier la charge mentale des pilotes ?

« Concrètement, on fait faire des tâches à des personnes. Une tâche développée par la NASA évalue la charge mentale et la performance des pilotes. Elle consiste à surveiller des alarmes pour suivre une cible, gérer des ressources et réagir à la communication, tout ça en même temps. Les signaux cérébraux sont enregistrés pendant la tâche. Et moi j'interviens dans le traitement de ces signaux. »

Côté OFF

À quelle époque auriez-vous aimé vivre ?

« À l'époque actuelle. Comme disait Charles Dickens, c'est à la fois la pire et la meilleure des époques. »

Côté ON

N'y aura-t-il plus jamais d'accident par erreur humaine grâce à l'IA ?

« Non, même si on atteint notre objectif à 100%, on élimine seulement des erreurs liées à un état mental dégradé, par exemple le stress ou la fatigue. Mais il y aura toujours d'autres erreurs liées à un manque d'expérience d'un jeune pilote. »

Côté OFF

Une destination qui vous fait rêver ? 

« La Lune. Parce que selon la légende chinoise, il y a une belle femme et un lapin qui vivent là-haut. »