Xiaoqi Xu : le futur de la sécurité aérienne passera par l’IA

Partagez l'article

Maths・Ingénierie

Xiaoqi Xu : le futur de la sécurité aérienne passera par l’IA

Xiaoqi Xu
© Studio Hipolito

Xiaoqi Xu, doctorante à l'Institut d'intelligence artificielle de Toulouse (ANITI), cherche à mesurer la charge mentale et le niveau de stress des pilotes. Elle traite les données des interfaces cerveau-machine destinées à la sécurité aérienne. Elle nous propose de découvrir un domaine dynamique et en plein essor.  

Cet article fait partie du dossier

La Nuit européenne des chercheur·e·s

Lire le dossier

 

Dans la série L'interview ON-OFF, des chercheurs de toutes les disciplines ont 5 minutes pour présenter leurs travaux (ON) et dévoiler quelques traits de leur personnalité (OFF). Pour cette deuxième saison, la série a mobilisé trois chercheurs de l'académie de Toulouse dans le cadre de l'événement La Nuit européenne des Chercheur·e·s 2021 Albi-Toulouse. Propos recueillis par Hélène Pierre et Cécile Sabathier. Production : UFTMiP. Réalisation et montage : studio Hipolito. Vidéo tournée au Quai des savoirs de Toulouse, juin 2021. 

 

Par Lucas Cousinet, Cécile Sabathier et Hélène Pierre, de l’équipe Exploreur

 

Xiaoqi Xu est doctorante ANITI à l'ISAE-SUPAERO, membre de la chaire "Technologies neuro-adaptatives pour le couplage humain-intelligence artificielle" de l'Institut interdisciplinaire d'intelligence artificielle de Toulouse (ANITI). 

 

Morceaux choisis

Côté ON

Comment fait-on varier la charge mentale des pilotes ?

« Concrètement, on fait faire des tâches à des personnes. Une tâche développée par la NASA évalue la charge mentale et la performance des pilotes. Elle consiste à surveiller des alarmes pour suivre une cible, gérer des ressources et réagir à la communication, tout ça en même temps. Les signaux cérébraux sont enregistrés pendant la tâche. Et moi j'interviens dans le traitement de ces signaux. »

Côté OFF

À quelle époque auriez-vous aimé vivre ?

« À l'époque actuelle. Comme disait Charles Dickens, c'est à la fois la pire et la meilleure des époques. »

Côté ON

N'y aura-t-il plus jamais d'accident par erreur humaine grâce à l'IA ?

« Non, même si on atteint notre objectif à 100%, on élimine seulement des erreurs liées à un état mental dégradé, par exemple le stress ou la fatigue. Mais il y aura toujours d'autres erreurs liées à un manque d'expérience d'un jeune pilote. »

Côté OFF

Une destination qui vous fait rêver ? 

« La Lune. Parce que selon la légende chinoise, il y a une belle femme et un lapin qui vivent là-haut. »